Saturday, 9 June 2012

[Critique] Wonder Girls - Wonder Party

Lorsque les Wonder Girls ont sorti leur nouveau single 'Like This' la semaine dernière, beaucoup de gens n'ont pas vraiment aimé ce qu'ils ont entendu. Personnellement, j'aime le côté hip-hop de cette chanson qui ne sacrifie pas grand chose au catchiness de la pop.

Toutefois, le mini-album qui était lancé en même temps, Wonder Party, ne reçoit vraiment pas la même clémence que le single de ma part.


'Like This' est un bon indicateur du style musical du mini-album, mais pas du toute de l'énergie qu'on va retrouver ici.

La première chanson 'R.E.A.L.' s'aventure assez profondément en territoire hip-hop, mais trouve le moyen, comme le single, de rester accrocheuse. C'est le refrain avec son "R.E.A.L. / Real good, so good!" qui sauve le tout, car les couplets sont assez oubliables.

À partir de la troisième chanson, 'Hey Boy', l'énergie de Wonder Party tombe drastiquement. Avec son doux rythme à la fois tropical, à la fois hip-hop, cette ballade mid-tempo est accrocheuse par moments, mais s'avère majoritairement ennuyante. Le bridge empêche le tout d'être complètement endormant avec les "oh oh oh oh oh..." et les bruits que je qualifierais "de lasers" en arrière-plan.


Mais cette chanson soulève le principal problème du mini-album, que les chansons 'Girlfriend' et 'Sorry' viennent établir solidement. Pour un album intitulé Wonder Party, on est loin de faire le party! 'Girlfriend' est une ballade originale qui met en avant la voix des Wonder Girls, mais qui semble relativement déplacée ici. Et comme si c'était nécessaire, 'Sorry' vient enlever toute l'énergie qui pouvait rester sur cet album.

Pour couronner le tout, la dernière chanson sur l'album est 'The DJ Is Mine', l'excellent morceau de pop inspiré du dubstep, qui était sorti en sorti au mois de janvier. Bien que, finalement, cette chanson soit en lien avec le concept de l'album, elle ne cadre pas du tout avec le reste. Pas même avec 'Like This'. Les deux chansons vont dans des directions complètement opposées, ce qui pourrait passer sur un album d'une dizaine de chansons, mais pas sur un mini-album de six morceaux.


La force d'un mini-album réside habituellement dans le fait qu'il est facile de choisir des chansons qui se complémentent bien, tout en étant assez différentes et originales. Toutefois, Wonder Party manque le bateau ici, promettant une chose et en offrant une autre. Ce mini-album est facilement oubliable et ne rend vraiment pas justice au K-Pop et à son audace.

Je félicite toutefois les Wonder Girls pour toujours expérimenter avec de nouveaux sons, mais il aurait fallu arriver avec un autre concept que celui du party ici.

5/10

No comments:

Post a comment